​AU RÉGAL DES OREILLES : NADIA SAMMUT DE L’AUBERGE LA FENIÈRE