Nos meilleurs bars pour l'hiver

Trip carnigore, délire pompidolien, expérience tel-avivante… Pour déglacer vos soirées et braver les frimas, faites la tournée des cinq bars les plus atmosphériques de Paris !

Le plus gore
Sous les quatre étages du Pink Mamma niche un couloir inox où maturent, pépères, des dizaines de demi-carcasses et de côtes de bœuf. Au fond : une porte barrée d’un panneau « No entry »… Lire la suite.

Le plus mixomaniaque
Au fond de leur Mina, mini-cave crépusculaire cachée sous le foyer ronronnant de Carbon, Sébastian Gans (ex-Candelaria) et Thomas Girard (ex-Gravity bar) se sont creusé le ciboulot pour épater la galerie… Lire la suite.

Le plus vertigineux
Au deuxième étage de la Maison de la radio, les vues sur la skyline de Beaugrenelle vous proposent un drôle de voyage dans les années 1960, tant Le Belair évoque un lounge d’aéroport pompidolien avec Concorde en approche et hôtesses en Courrèges… Lire la suite.

Le plus bar à délices
Colossal comptoir en béton brut aussi long qu’un jour sans cocktail, immense table laquée sang-de-bœuf sous une nébuleuse de balises lumineuses, dédale de banquettes nordico-aubergine design by Lina Ghotmeh… Avec ces Grands Verres squattant toute une aile du Palais de Tokyo, la bande du Quixotic Projects sort de la clandestinité… Lire la suite.

Le plus bordelicieux
Mazel tov ! La foodosphère se bouscule depuis le 1er juin 2017 dans ce joyeux bordel (« Balagan » en yiddish), où le duo Assaf Granit-Uri Navon s’est associé à l’équipe de l’Experimental Cocktail Club pour faire la fête à nos papilles… Lire la suite.

Photo © Joann Pai