Cinq adresses à pécho pour pécho à la Saint Valentin

Où faire du plat en se régalant ? Quelles sont les meilleures tables pour se dévorer des yeux en s’occupant la bouche ? Pour la Saint-Valentin, voici notre love list d’adresses si désirables qu’elles sont souvent impossibles à réserver… Sauf lorsque Le Fooding s’en mêle et vous fait gagner cinq réservations pour deux, le 14 février au soir, dans des hot spots impénétrables… Pour en profiter, rendez-vous sur Facebook !

Le plus frenchef lover
Soir après soir, les poutrap’ et la salle cœur de pierre de Frenchie s’illuminent d’exquises saillies culinaires, dressées délicatement en assiettes romantiques. Vicieux dans l’art de tout sophistiquer, Greg Marchand incarne parfaitement le frenchef lover que le monde nous envie. Pour la Saint-Valentin, menu unique à 140 € (accord des vins disponible à 80 €).

Le plus collé-serré
Abri prouve que ce n’est pas la taille qui compte ! Et pour cause, les vingt places assises de ce micro-resto sont les plus convoitées de France depuis le prix Fooding d’amour Guide 2013, décerné à son chef Katsuaki Okiyama. Compter au moins deux mois d’attente pour décrocher une table. Résultat ? Double orgasme ou rien, avec, d’abord, l’obtention d’une résa et, ensuite, le plaisir du repas… Menu du soir à 52 €.

Le plus charme discret
La petite bête qui monte… Il est de ces amours qu’on aimerait jalousement garder pour soi, mais la presse dithyrambique a aiguillé le Tout-Paris qui tombe aujourd’hui sous le charme insaisissable d’Eels et de son jeune chef, Adrien Ferrand. Dont la fougue maîtrisée réinitialise la haute bistronomie avec un naturel déconcertant. Gros gros crush en ce début d’année 2019 ! Menu dégustation 59 € (+ 32 € avec accords mets-vins), carte 55-62 €.

Le plus cours-toujours
Sans conteste l’un des meilleurs coups (de fourchette) de Paris, Septime est porté aux nues depuis 2011 pour la cuisine toute nue de Bertrand Grébaut… A vous donner une déculottée tellement c’est frais, tout en tombant en pâmoison tellement c’est bon. Mais attention, le plaisir, ça se mérite : prévoir trois semaines pour décrocher une table. A moins que… Menu du soir à 80 €.

Le plus amore mio
Racines chatouille sans chichis l’intime et le sensible dans sa salle de passage (des Panoramas). Où explorer une carte du tendre à l’italienne avec saucisses pimentées, burrata explosive, vins vivants et, quand cette gueule d’amour de Simone Tondo vous prend par les pâtes, de quoi en sortir tout.e retourné.e! Carte 36-51 €.

Tania Bruna-Rosso
Photo © Pauline Chatelan