Cinq terrassettes exquises pour pister le soleil à Paris

Le soleil est un plat qui se mange chaud. Encore faut-il savoir à quelle heure on le sert. Revue de nos terrassettes préférées où le savourer du lever au coucher, du petit-déjeuner au dîner…


8h30-10h30 : petit déjeuner chez Soul KitchenC’est parti ! Votre journée débute rue Lamarck, sur le banc surex d’un coffee shop califarnientesque. Formule petit déjeuner à 11 euros, avec : un jus au choix, une boisson chaude et une pâtisserie maison (muffin, granola…) Possibilité de rajouter pour quelques euros des madeleines faites le matin, toutes chaudes ! Ou ce bien-nommé Monster, cookie gargantuesque aux cacahuètes, choco blanc et caramel fondant. Attention, ouvert du mardi au dimanche : pas de lundi au soleil, donc…

12h30-15h30 : déjeuner au Clown BarTant pis pour les splendides vitraux peints et les céramiques de Sarreguemines : c’est dehors que ça se passe ! Sous le soleil exactement, pas n’importe où : là, là, sur cette petite terrasse de 14 places, à l’abri du vibrionnant boulevard Beaumarchais. Un amour de bistrote Art déco, reformaté par Sven Chartier et Ewen Lemoigne (Saturne), assistés de leur chef Sota Atsumi. Vins comme l’assiette : sophistiquement nature… Verres autour de 6-8 €, plats de 5 à 26 €.

15h30-17h30 : goûter chez Bob’s Bake Shop18 tables de 8 personnes. Le repaire idéal pour picorer le soleil en famille ou entre potes. Délicieux pecan pie, fondissimes cookies au matcha (2-4 €) et meilleurs bagels de Paris (7-8 €). Pour se rafraîchir, jus de fruits & légumes bio, désormais légendaires (5-7,50 €), thé glacé rooibos (3 €) ou fresh mint lemonade (3,50 €).

18h00-19h30 : apéro au Bal CaféAu rez-de-chaussée du BAL, ce rendez-vous bien connu de la diaspora anglophone, est un des meilleurs plans pour apéroter. Caché dans une ruelle isolée de l’avenue de Clichy, 20 places avec vue sur le square d’en face. A boire, hot ginger beer ou bière Mosby. Au verre, les beaujolais blanc de Dominique Cornin, ou le jura pinot noir de Jacques Puffeney, chinon de Philippe Alliet (4-8 €).

19h30-21h : dîner au RosevalC’est là, devant l’église, sur une place de presque village que le soleil finit sa course. Les petits malins (ceux qui auront réservé l’un des rares couverts en terrasse) auront la chance de goûter les derniers rayons… Et la cuisine savoureuse et toujours inventive de Simone Tondo, désormais seul au piano. Menu unique à 45 € (52 € avec fromage, 70-82 € avec accords mets-vins). 

Tina Meyer

Photo © Stéphanie Biteau