Doux comme un Jégo d'agneau

Au front dès le début du confinement avec sa pétition « Sauvons nos restaurants et producteurs ! »,Stéphane Jégo a réussi à convaincre les assureurs de compenser, au moins partiellement, la perte d’exploitation des restaurants. Depuis, le chef s’est recentré sur son resto L’Ami Jean dans le 7e parisien, rouvert en juin, où il a notamment lancé Jégo To Go : des menus à emporter contre 35 €, avec grignotage pour l’apéro, entrée, plat en cocotte (à rapporter comme les autres contenants) et dessert. La semaine dernière ? Une terrine maison puis un risotto de langues d’oiseau, suivis d’un cochon d’Ospital rôti flanqué de légumes… avant des fraises nature et en sorbet. Bon à savoir pour les becs sucrés : l’emblématique riz au lait, star de la maison, figure toujours à la carte et peut s’emporter seul – 12 € la portion pour deux personnes. Miam !

Pour la soif ? Un large choix de quilles : bourgogne blanc de Julien Cruchandeau (42 €), rosé varois du Clos de l’Ours (44 €), morgon du Domaine Lapierre (63€)…

Infos pratiques : rendez-vous sur Plat de Résistance !, entrez votre adresse de destination ou géolocalisez-vous, et voyez si L’Ami Jean sort dans la liste des bonnes adresses voisines et résistantes.