AU RÉGAL DES OREILLES : ZURI CAMILLE DE SOUZA

Nos chef·fe·s, hôtelier·ère·s, mixologues et sommelier·ère·s préféré·e·s ambiancent de leurs playlists le peu de temps qu’il vous reste entre boulot, dodo et coro !

Cette semaine, la cheffe derrière Sanna, pop-up hébergé par le coffee shop marseillais Deep, nous livre une flopée de bons sons. L’ADN mélomaniaque de Zuri ? « J’ai grandi avec une mère qui chantait du Joan Baez et du Simon & Garfunkel à tue-tête, et un père obsédé par le jazz. Ado, j’écoutais surtout du punk et du metal, puis à la fac, de la new wave. Quand je suis revenue en Inde, d’où je suis originaire, j’ai versé dans le dance hall et le hip-hop – des sons vivants et street à l’image de Bombay. Aujourd’hui, après un an de pandémie, j’ai viré nostalgique et j’écoute désormais de la soul, du jazz… et beaucoup de raga, des mélodies indiennes. » Bref, c’est parti pour un melting-top sous le patronage de Sade et Drake, les divinités musicales de Zuri !