Les meilleurs restaurants de l'année sont...

Organisée au Président, mythique institution bellevilloise, la cérémonie des Prix Fooding Guide 2020 a distingué hier soir (4 novembre 2019) seize pépites extra à Paris et en région. Maîtresses de cérémonie de cette soirée Anti-Fooding, Sophie-Marie Larrouy et Marina Rollman ont remis leurs prix aux lauréats dans ce grand restaurant kitch et si emblématique du quartier en présence de Bérénice Bejo, Caroline de Maigret, Michel Hazanavicius, Kiddy Smile, Romain Duris, Joey Starr, Flavien Berger, Bertrand Bonello et bien d’autres…

Fooding d’amour Guide 2020 : Claire & Hugo, Troyes
Claire Baubrit et Hugo Lallemand ont jeté leur dévolu sur un ancien pressing qu’ils ont reconverti en bistrot-boulangerie- épicerie… Ajoutez à tout ça une terrasse de rêve, une serre pour agrumes, un potager-verger, et vous obtiendrez une adresse démente, où le bonheur pousse aussi dans l’assiette ! La suite ici.

Fooding d’amour Guide 2020 : Le Maquis, Paris
Après avoir roulé leur bosse du Chateaubriand au Verre Volé, en passant par Aux Deux Amis, Paul Boudier et Albert Touton ont pris Le Maquis ! Les voilà donc tauliers d’un vieux troquet (carrelage d’époque, banquettes carmin), où ils envoient une avalanche d’assiettes bonnasses. La suite ici.

Fooding d’honneur Guide 2020 : Taku Sekine et Florent Ciccoli
Taku Sekine (ancien de Ducasse, Darroze et de Clown Bar), chef nippon voyageur et influenceur, a secoué Paris en 2014 avec Dersou, le premier restobar combinant mets et cocktails et vient d’ouvrir, avec Florent Ciccoli, Cheval d’Or, resto panasiate à hennir de plaisir.
Florent Ciccoli, l’un des piliers des Pères Populaires (L’Orillon BarAu Passage…), est un cumulard de talent qui, après Jones en 2016, le Café du Coin en 2018 et Mingway en 2019, frappe encore un grand coup sur la table parisienne avec Taku Sekine, en ouvrant Cheval d’Or, son nouveau poulain.

Fooding d’honneur Guide 2020 : Florent Ladeyn
Après l’auberge familiale Le Vert Mont qu’il intègre en 2005 et son Bloempot ouvert en 2013, Florent Ladeyn étend son empire nordiste avec un spot lillois deux-en-un: Bierbuik, néo-estaminet pour soirées mousse et lèche-doigts ch’tis, et Bloemeke, une cantine au feu de bois.

Fooding d’honneur Guide 2020 : Arnaud Laverdin 
Arnaud Laverdin (ex-Christian Têtedoie) s’est taillé en 2015 un précieux repaire lyonnais aux influences japonaises, La Bijouterie, aujourd’hui complété par Sapnà, son adresse de street food asiatomique.

Meilleure cave à manger Guide 2020 : Åke, Paris
Le barav’ Au Quai a muté en Åke (qui se prononce « au quai » en suédois !), formidable cave à manger opérée par Julien Jack Alda côté salle, Alain Hing côté cave, et la cheffe Linda Granebring, qui y diffuse sa légumière lumière toutes fanes dehors. La suite ici.

Meilleure cave à manger Guide 2020 : Bonne Aventure, Saint-Ouen 
Fille du 9-3 et ex-éditrice, Alcidia Vulbeau s’est transmutée en cheffe culottée. Tirant ses super-pouvoirs d’un super C.V. (Frenchie, Paris Popup), la voilà installée à Saint-Ouen pour y secouer les Puces, avec des assiettes spontanées et des pinards sévèrement castés par Mathias Tenret ! La suite ici.

Meilleure pizza Guide 2020 : Doppio, Goult
Tables bistrot, arbres enguirlandés, vue imprenable sur le Luberon… Sur la croûte des vacances, Alexandre Boitier et Raphaël Schaffner ont ressuscité un vieux resto en bordure de la départementale 900, où défilent de splendides pizzas à pourtour napolitain. La suite ici.

Meilleur burger Guide 2020 : Dumbo, Paris
« Dumbo », comme l’un des plus fameux quartiers branchés de Brooklyn ! Et désormais, comme cette minuscule échoppe où Charles Ganem et Samuel Nataf envoient les seuls « smash burgers » de France. La suite ici.

Meilleure chambre de style Guide 2020 : Villa Magnan, Biarritz
Au cœur d’un parc de trois hectares se dresse une grande dame aux portes cintrées, propriété d’Anne et son mari Jérôme, deux amoureux d’art et d’architecture, qui y ont aménagé six chambres, décorées d’objets design et d’incroyables pièces chinées. La suite ici.

Meilleur bar d’auteur Guide 2020 : The Cambridge Public House, Paris
Bande-son Albion pop, murs vert bouteille, laiton et acajou partout… Le bar du Breton Hyacinthe Lescoët (ex-Mary Celeste) et du Briton Greg Inder (ex-Glass) coche toutes les cases du pub anglais tradi avec, à leur carte saisonnière, douze très brexcitants cocktails sortant des sentiers battus. La suite ici.

Meilleur antidépresseur Guide 2020 : Billili, Paris
Les marlous Thomas Brachet et Tristan Renoux ont transformé cet ex-resto japonais, à touche- touche avec leurs Arlots, en Billili (combinaison des prénoms de leurs filles), un bistrot gouailleur, pierré, parqueté, brocanté et délicieusement tapasseur. La suite ici.

Meilleur sophistroquet Guide 2020 : Cuisine, Paris 
Repris par un duo de bistrophiles super capés, le chef Takao Inazawa (ex-Verre Volé et Benkay) et l’œnophile Benoit Simon (ex-Septime et Chateaubriand), cet ancien traiteur à la façade de marbre 60’s aligne désormais tapassiettes et assiettes mi-nippones mi-démones. La suite ici.

Meilleure régalade de l’année Guide 2020 : Carøe, Biarritz
Un bar branché branchies au pays du jamón ? C’est l’idée derrière Carøe, la mini-cambuse pilotée par Joséphine Avril et Florian Cordeil, en forme comme jamais ! Où l’on peut, à touche-touche comme des sardines, refaire son stock d’oméga-3 en enchaînant les bombinettes sans arêtes. La suite ici.

Meilleur lèche-doigts Guide 2020 : Fritto, Sète
« Fritures de ta mer ! » C’est le slogan pêchu du fritkot sudiste de Marilou Fassanaro, Sétoise pur jus et taulière trentenaire, qui fait reluire pêche locale et légumes de la dernière pluie façon cinquante nuances de frit – une vraie frituerie ! La suite ici.

Meilleur bar à délices Guide 2020 : Shabour, Paris
Le chef star israélien Assaf Granit (Balagan) a doublé la mise à Paris. Où il pratique désormais son art avec Dan Yosha, Uri Navon et Tomer Lanzman pour un public énamouré, réuni autour d’un comptoir enchâssant une cuisine éclairée à la bougie. Un antre magique qui prend par les sentiments et donne tout ! La suite ici.

Photo © Thirty Dirty Fingers