Meilleur schnitzel pour Da Da Länd

Le « Bal Café » est mort, vive « Otto » ! Après un pop-up nippon de trois mois dans les murs de la cafète du Bal, Benjamin Perrier, le patron de Peco Peco, vient de signer un nouveau mandat pour trois ans, sous blaze viennois. Même équipe donc,

Lire la suite »