La tribu

Le noyau dur

Alexandre Coing
directeur général

Christine Doublet
directrice générale adjointe

Lucie Caudrelier
directrice communication et marketing
Ludovic Jamey
directeur des partenariats

Elisabeth Debourse
rédactrice en chef
Anna Samaha
cheffe de projet événementiel et brand content
Gaëlle Vieillefon
rédactrice

Charlotte Farhat
responsable des partenariats

Naïké Kaboré
cheffe de projet éditorial
Emma Haskins
cheffe de projet événementiel et brand content
Jeanne Modde
cheffe de projet événementiel et brand content
Hannah Le Gall
cheffe de produit digital

Nicolas Prokopiadis
community manager
Antoine Mozziconacci
graphiste

Solutions en chef

Thibault Marmillot
Maïa Gérard
Jules Noirault
Yves Nespoulous

Nicole Felipe
Kate Maidens
Studio 9P

Alternant·e·s et stagiaires

Alysone Sombry
Fanny Ferreira

Emma Charrade
Romane Costeau

 

Le noyau tendre

Une multitude de talents différents qui participent à l’aventure : des chef·fe·s, des designers culinaires, des journalistes, des critiques gastronomiques, des illustrateur·rice·s, des photographes, des graphistes…

Auteur·ices

Quand Adéola Desnoyers n’est pas au four de la newsletter hebdomadaire Le Filtre, elle alimente le moulin d’une flopée de médias qu’on aime bien : Dînette, Culs-de-Poule, Urbania… Son truc ? Faire parler la bouffe sur la société, et vice versa.

Aïtor Alfonso est prof en prépa littéraire dans un grand lycée parisien. Goûteur jusqu’au-boutiste et jeu-de-motiste invétéré, il court la galipopote pour le Fooding depuis 2014.

Alice Blain aime la graille dans sa bouche et ses oreilles, raison pour laquelle elle a consacré son mémoire de faim d’études aux podcasts culinaires. Diplômée en relations internationales en Méditerranée, elle entretient également une relation particulière avec la mantecatura et les baklavas.

Passée par le Fooding, Alice Moireau est aussi bien capable de poser pour des shootings mode que de sortir un livre de recettes – ou publier un mémoire à Sciences-Po sur la démocratisation du discours gastronomique et l’élitisation des pratiques.

Journaliste indépendante, adepte des sour qui décollent les gencives, Anaïs Lecoq est l’autrice de l’essai féministe et sans faux col Maltriarcat : quand les femmes ont soif de bière et d’égalité.

Ava Cahen ne se lasse pas de croquer le cinéma pour Canal+ et France Inter. Avec Cheforama, la patronne de la Semaine de la critique cannoise a signé un bouquin de recettes qui crèvent l’écran.

Ancienne stagiaire du Fooding, Capucine Bourgin est diplômée d’un master en alimentation et cultures alimentaires. Un tantinet obsessionnelle, elle confirme l’adage « quand on aime, on ne compte pas » : il paraît qu’elle ne mange et cuisine plus que du curry japonais depuis trois mois.

Carla Thorel a gratouillé chez Tsugi et Technikart avant d’atterrir au bureau du Fooding. Après lecture, vous conviendrez qu’elle fait mentir toutes les bêtises qu’on déblatère sur les stagiaires.

Posteuse en série pour les réseaux sociaux du Fooding, Caroline Mas relève bien d’autres défis : elle apprend le portugais qui se mange, supporte les soupirs de notre graphiste adoré et convainc régulièrement nos vedettes préférées de nous filer leurs plans préférés.

Si Céline Maguet a le lever de coude bien rodé, c’est pour mieux servir les pinards qu’elle caste pour Soif, son agence et bar à vins naturels. Sa fourchette et sa plume n’en sont pas moins aiguisées : elle est l’autrice du manuel végi La bonne cuisine des légumes.

Elena Di Benedetto aime manger et en parler, la faute à ses origines sudistes où la table est affable ! Pour le Fooding, elle passe à la moulinette les lieux de graille sans en laisser une miette.

Rédac’ chef du Fooding depuis 2021, Elisabeth Debourse est l’autrice d’un essai littéraro-grailleur sur l’empire des doigts gras, American Appétit. Notez que cette Belge revendiquée est également la plus jeune jurée du concours de croquettes aux crevettes de Bruxelles.

Passée par le Fooding, où elle a notamment écrit l’enquête « Le génie lesbien mijote aussi en cuisine », Ella Martin-Gachot est désormais, de jour, journaliste à New York (la classe à Dallas !) et, de nuit, notre indic’ de la graille états-unienne.

Journaliste installée à Marseille, Émilie Laystary connaît tous les accents du pays, qu’elle enregistre pour la postérité dans son podcast sociologico-glouton Bouffons comme dans la presse hexagonale (mais sur papier, on entend moins bien).

En arabe, le prénom Farah signifie « joie ». Un signe pour Farah Keram, qui passe sa vie à dealer des msemen et des frometons avec celles et ceux qui l’entourent.

Glougloutophile sans peur et sans reproche (quoique), Florian Domergue traîne sa fourchette et son 5D partout où le devoir l’appelle. Il est également président du parti des opposants aux endives au jambon.

François Lemarié a été chroniqueur, puis restaurateur, et à nouveau chroniqueur. Bref, le resto, ça le connaît sur le bout de ses doigts qui ont tire-bouchonné et fricoté à gogo, et racontent aujourd’hui celles et ceux qui continuent à le faire.

Gabriel Bertrand, alias Baston la Bâfre, Zizi-Bouffe-Tout ou Pandabruel, est un glouton qui se domine. Quand il ne graille pas le papier du sandwich pour le Fooding, il avale des kilomètres pour le Routard. En outre, il a déjà mangé son chapeau, deux fois.

Originaire des terres catalanes, Gaëlle Vieillefon ficèle quelques-uns des meilleurs calembours du Fooding, tout en dégainant les « JPP » plus vite que son ombre. Ne tentez pas de lui apprendre la gourmandise : sa madeleine de Proust est une barre chocolatée glacée emballée dans une crêpe toute chaude.

Journaliste et photographe, Kathleen Junion voue une passion au maroilles, à la pissaladière et aux croquetas – mais pas tout en même temps. Après Lille, Séville, Toronto et Nice, elle a posé ses valises au pays du beurre salé, où elle décortique la gastronomie du champ à l’assiette.

Ne tentez pas de placer Laurène Petit dans une case, elle s’en fera un chapeau. Une fois autrice militante, une autre fois journaliste du boire et manger, cette mangeuse à plume(s) est notre envoyée spéciale culinaro-carcérale.

Fiston de restaurateur·rice·s, le journaliste Louis Jeudi est l’auteur de Sauces. Ce traqueur de bouillons magiques allergique aux additifs alimentaires place la tortilla española au-dessus de tout.

Si Lou-Li Nexer Ho-Dinh fut, à 19 ans, la plus jeune stagiaire jamais passée par le Bureau du Fooding, c’est parce qu’elle est sacrément balèze : en plus d’avoir pondu quelques articles bien brossés, elle a interviewé les artistes de la rubrique Leurs restos préf’ et pianoté les ébouriffantes playlists de Radio Fooding trois mois durant.

Rédactrice indé, Marianne Fougère rêve du jour où être à la fois autrice et cuisinière ne surprendra plus personne. En attendant, elle n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat.

Mathilde Moche, la Madame Soleil du Fooding, est plus Taureau que la plus Taureau de tes copines. En 2022, elle a remporté le prix de la chroniqueuse astro la plus rancunière de France. Si si, ça existe.

Matthieu Aussudre est journaliste et chercheur indépendant en histoire de l’alimentation. Quand il n’a pas le nez plongé dans un bouquin, il l’est dans son assiette ou dans un verre de vin.

Dans son autre vie, Matthieu Jauniau-Dallier enseigne les arts plastiques dans un collège du Nord de Paris. Toujours prêt à se faire cuisiner par la bouffe, il est surtout l’un·e de nos bardes culinaires préféré·e·s, que l’on gave sans scrupules de douces tortures qui ont les moyens de le faire parler.

Journaliste, traductrice et autrice de Faiminisme et Steaksisme, Nora Bouazzouni parle la bouche pleine et écrit – parfois – le ventre vide sur nos (d)ébats de table.

En plus de boire désulfité et manger sourcé depuis 2014 pour le Fooding, Olivier Joyard passe sa vie à écrire ou regarder des séries pour Les Inrocks et Canal+.

Sandrine Goeyvaerts est sommelière, taulière d’une cave à Saint-Georges-sur-Meuse en Belgique, journaliste et autrice. Son dernier bouquin, un petit livre rouge intitulé Manifeste pour un vin inclusif, a fait couler beaucoup d’encre et de male tears.

Depuis 1985, Sylvia Segura mange pour vivre (comme tout le monde), mais vit surtout pour manger – à tel point que les comptoirs de son Sud natal n’ont plus aucun secret pour elle. Accessoirement, elle est aussi productrice culturelle diplômée en sciences humaines et sociales et en histoire de l’art.

Victor Coutard est journaliste et auteur de bouquins qui défendent le bon goût du beurre et de l’écorce de sapin.

Ne dites pas à Wilson Fache, journaliste belge, qu’il ressemble à Tintin – même si c’est totalement vrai. Reporter de guerre, il nous fait régulièrement baver avec des stories grailleuses qui donnent à goûter les dingueries culinaires de terroirs et d’habitant·e·s pourtant malmenés.

La 2e édition du guide Belgique est disponible en précommande !

Retrouvez les 350 nouvelles meilleures adresses du Royaume (restaurants, bars, caves, commerces, chambres...), un palmarès qui célèbre les coups de cœur de l’année et une partie magazine enrichie de 16 articles qui explorent les marges et les histoires culinaires cachées, voire taboues.

Couverture du guide Belgique 2024.
Je précommande
À propos

Le Fooding est un guide indépendant de restaurants, chambres, bars, caves et commerces qui font et défont le « goût de l’époque ». Mais pas que ! C’est aussi un magazine où food et société s’installent à la même table, des événements gastronokifs, une agence événementielle, consulting et contenus qui a plus d’un tour dans son sac de courses… Et après l’Hexagone, la Belgique est le nouveau terrain de jeu du guide Fooding !

Fooding® est une marque déposée.