Recette 22 : les oreillettes de ma grand-mère

Au Fooding, on déconfine finement ! D’astreinte à domicile le plus clair de notre temps, nous, membres du Bureau et contributeur.rice.s, avons décidé de vous souffler nos meilleurs plans anti-loose pour tous les moods et tous les goûts : en ville ou à la campagne, seul.e ou en bonne compagnie, avec ou sans enfants, bidochards ou végi… Alors, attachez vos serviettes !

Aujourd’hui, en cuisine : Elena Di Benedetto, notre chargée de communication, en famille à Nice.

Sa recette : les oreillettes de ma grand-mère

Pourquoi cette recette ? Ma grand-mère en faisait toujours pour Noël, bien joufflues, dorées, ultra-régressives !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

1 kg de farine
4 oeufs
1 sachet de sucre vanillé
2 sachets de levure chimique
Le zeste d’un citron bio non-traité
1 verre d’huile de tournesol
1 verre de lait
1/2 verre de rhum ambré
Environ 1 litre d’huile de friture
Du sucre en poudre en quantité suffisante

Recette :

Dans un grand saladier, mélanger la farine, la levure et le sucre vanillé puis faire un puits. Dans le creux, casser les œufs, ajouter le zeste de citron ainsi que l’huile de tournesol, le lait et le rhum.
Ramener la farine au centre avec les doigts et mélanger très vite sans trop travailler la pâte. Elle doit être souple mais pas collante. Ajuster en ajoutant un peu de farine si besoin.
Faire une boule avec la pâte, et la faire reposer près d’une source de chaleur pendant 2 à 3h, couverte d’un torchon.
Dans une grande poêle, faire chauffer de l’huile sur environ 2 cm de hauteur.
Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau à pâtisserie sur 1 mm d’épaisseur, puis tailler en losanges.
Une fois l’huile très chaude, y faire dorer les oreillettes sur chaque face (elles devraient gonfler et faire des bulles), puis les égoutter dans une passoire ou sur du papier absorbant avant de les sucrer.

Un conseil : les conserver dans un grand carton tapissé de papier kraft et de papier absorbant ; ainsi elles resteront bien croustillantes plus d’une semaine !

© Photo Elena Di Benedetto