Leurs restos préférés

Les restos préf’ d’Adam Katz Sinding

Vous avez au moins un point commun avec le gratin du chaud business : le goût des bonnes adresses. Chaque semaine, le Fooding passe sur le gril la crème de la crème des icônes modernes, pour qu’ils et elles nous confient leurs plans préférés partout dans le monde.

  • Date de publication
  • par
    Caroline Mas
  • partager

© Jonathan Daniel Pryce

Abonné aux coulisses des grands défilés, voilà plus de dix piges qu’il foule aussi l’asphalte des capitales de la mode en quête de looks singuliers. Ce qui pourrait lui faire lâcher son téléobjectif à quatre chiffres ? La simple vue d’un chaton, une terrible envie d’enfourcher son vélo, ou… un bon khatchapuri, ce pain au fromage géorgien. Parce qu’il n’y a (vraiment) pas que la mode dans la vie, le photographe Adam Katz Sinding nous refile ses plans favoris !

La dernière claque culinaire ?

Le mapo tofu burger de Poulette, à Copenhague. Ce plat a changé ma vie, et changera forcément la vôtre.

Le resto avec la meilleure bande-son ?

Hmm… J’aurais dit Amass, à Copenhague aussi, avant qu’il ne ferme – RIP !

Ta terrasse préférée ?

La Banchina, toujours à Copenhague. Bon, techniquement ce n’est pas une terrasse, mais c’est le meilleur spot pour se poser dehors, manger, boire un verre, mater les gens… et se jeter à l’eau de janvier à décembre ! J’en profite pour faire mon hipster à la c** et insister sur le fait que j’ai commencé à fréquenter La Banchina bien avant que ça devienne cool, et bien avant qu’une horde de touristes n’envahissent Refshaleøen pour immortaliser leurs avocado toast et café latte. Voilà, il fallait que ça sorte.

Le plat qui restera ?

J’aurais pu répondre le houmous, mais il semblerait que ça me soit finalement passé. Pourquoi ? En tant que bon Américain pourtant enclin aux superlatifs, je trouve que tout excès devient vite barbant. Voici donc deux alternatives : l’adjaruli khatchapuri, d’abord, soit du beurre, du fromage et un œuf couchés sur du pain. La seule raison qui justifierait le ras-le-bol de ce plat ? La mort. Et puis, il y a cette salade que je suis capable de préparer alors que j’ai la patience d’un enfant de cinq ans : du vert, des tomates cerises coupées en deux, des graines de lin, une bonne huile d’olive, du vinaigre balsamique, du jus de citron et du gros sel de Læsø. Hyper bon et si simple.

Sur le feu en ce moment ?

Je lance un nouveau projet perso nommé « Context », une façon de matérialiser mon épuisement face à la superficialité de mon existence. Ce sera cute, j’espère.

Ses restaurants préférés :

« Déjà, je dois dire que la plupart de mes restos préférés ont fermé… Pony à Copenhague était mon numéro un. »
Raoul’s, à New York : « Hyper cool. »
Poulette, à Copenhague
– Le marché de Gwangjang, à Séoul : « La cuisine coréenne est ouf, mais c’est carrément meilleur quand une cheffe de 90 ans vous crie dessus avant de passer à table ! »

  • partager
La 2e édition du guide Belgique est disponible en précommande !

Retrouvez les 350 nouvelles meilleures adresses du Royaume (restaurants, bars, caves, commerces, chambres...), un palmarès qui célèbre les coups de cœur de l’année et une partie magazine enrichie de 16 articles qui explorent les marges et les histoires culinaires cachées, voire taboues.

Couverture du guide Belgique 2024.
Je précommande
À propos

Le Fooding est un guide indépendant de restaurants, chambres, bars, caves et commerces qui font et défont le « goût de l’époque ». Mais pas que ! C’est aussi un magazine où food et société s’installent à la même table, des événements gastronokifs, une agence événementielle, consulting et contenus qui a plus d’un tour dans son sac de courses… Et après l’Hexagone, la Belgique est le nouveau terrain de jeu du guide Fooding !

Fooding® est une marque déposée.