​COURSE AUX IODÉLICES DANS LE PORT DE NICE

Toujours privé·e·s de nos chers bars et restaurants, l’heure est au parkour gourmand ! Parce que l’appétit vient aussi en marchant, le Fooding trace des itinéraires pour les ventres sur pattes : les meilleurs plans lèche-doigts couvre-feu, LE hotspot public où ripailler, ou encore la bonne bouteille à embarquer. Cette semaine, laissez l’air iodé réveiller votre estomac en foulant les abords du port de Nissa la Bella. En avant, mâche !

10h : Marchandez marin – Quai de la Douane
Tous les matins ou presque, les pêcheurs de la baie vendent sur le port une fraîche poiscaille à se damner ! Selon la saison, turbots, dorades, poulpes, maquereaux, oursins ou langoustes sautent de leur filet directement dans votre panier. À choisir, faites affaire avec Steve, dont les trouvailles sont toujours démentes – et vivantes.

10h20 : Buvez des mots (mais pas que) – 11 bis rue François-Guisol
Pause papivore dans ce tiers-lieu qui fait tout mieux ! Chez Les Indociles, vous trouverez de quoi en prendre plein les yeux et la bouche : romans graphiques, bouquins de litté jeunesse, quilles biosélytes à prix doux, plats locavoristes en barquette… le tout bien sourcé par la taulière, également directrice des Éditions Les Enfants Rouges. Notre reco pour votre cabas, en prévision de l’apéro : une Mounta Cala de la Brasserie du Comté, des pétales de morue aux poivrons grillés au feu de bois, et une bonne BD indé !

11h35 : Raviolisez vos classiques – 10 rue Bavastro
Juste à l’angle, la Maison Quirino veille religieusement sur la pastradition niçoise ! Optez pour leurs iconiques raviolis à la daube ou leurs gnocchis bien roulés, sans oublier les farcis. Avec ça, le dîner est (déjà) prêt, sudiste à souhait !

11h45 : Ripaillez varié – 34 rue Bonaparte
Quand elle ne fricote pas dans son joli bistrot, la joyeuse bande des Agitateurs secoue la foodosphère niçoise au Garde-Manger, la porte à côté. Transformée en comptoir take-away, leur épicerie fine propose pâtés croûte, choux bien farcis, millefeuille fraise-chantilly, et une pavlova au pamplemousse rose !

12h : Pitassez-vous la vie – 11 rue Bonaparte
À quelques foulées vers l’ouest, chopez une dinguerie de pita à l’agneau chez Kalos, snack très quali, ainsi que des frites crousti si elles vous font envie. Emballé, c’est pesé, vous voilà prêt.e à achever cette balade (forcément) ensoleillée.

12h15 : Dévorez la mer des yeux – Parc de la Colline du Château
Empruntez maintenant la montée Eberlé, qui mène tout en haut de la colline du Château – détruit il y a un bail par Louis XIV. Une fois perché·e sur ce spot mirifique avec vue sur la baie des Anges, déchaussez vos baskets et sortez vos emplettes. Un vrai havre de mets !

Elena Di Benedetto

Illustration © Change is Good