Nos meilleurs plans arctiques et tack !

Néo-foodisme fjordique, hygge à gogo, gustavien qui revient… Plus que jamais, le lifestyle nordique se porte haut et fjord ! Mais alors, quels sont les lieux polaires les plus chauds de l’hexagone ? Suivez notre guide en kit pour vous régaler à la mode hyperboréenne partout en France.

Le plus bistronordique
Hygge sans forcer, Le Kitchen Café, lumineux néobistrot lyonnais, régale du matin au soir grâce à la cheffe suédoise Connie Zagora. Avec Laurent Ozan, son compagnon pâtissier, elle enchante les papilles non-stop (de 8h à 18h30) de saveurs du Nord : truite gravlaxée dans les règles de l’art avec une crème à l’aneth ; salade de sphé(e)riques pommes de terre nouvelles au poulpe, avec céleri et vinaigrette à l’épicéa ; merlu secoué par un fumet au lait, riz soufflé et salicorne ; ou fabuleux kanelbulle – brioche à la cannelle traditionnelle. Menus 19-24 € (semaine) et 26-31 € (week-end).

Le plus Abba-r à vins (photo)
Qui l’eût cru ? Le plus parigot des comptoirs est en fait un royaume suédois ! D’où le (vi)king of cool Svante Forstorp (vu partout où ça buzze bon, d’Achille aux Deux Amis, en passant par Vivant Cave) souffle le chaud et le froid au milieu des fioles nature, sur fond de rap US. Chez Yard Cave, les petites assiettes néo-fjordiques groovent en rythme et ravissent : royal œuf mayo à la truffe ; nordiquissimes croquettes PDT-hareng ; succulente tartine de foie de volaille et petits pois ; pita minute au pesto ; yakitori grand luxe à la cecina… Assiettes 2-16 €.

Le plus bo-boréal
Pas de ballons baltiques dans la cave à manger d’Alain Hing, mais une elfe suédoise ! Ex-cheffe de Broken Arm, Linda Granebring a de l’or dans les doigts avec lesquels elle cisèle de parfaites petites assiettes. A piocher sur la carte sverige good d’Au Quai : des carottes rôties au yaourt à la coriandre ; un porc tendrissime sucré-salé au chou rouge ; des moules en marinière vert pétant à l’estragon ; un combo scandi-navet, stracciatella et pesto de cresson… Sans oublier, en dessert, la brioche semla à la cardamome, fourrée de crème d’amande et de chantilly. Assiettes 7-13 €.

Le plus bar-bar
Voilà l’ancienne Maison du Danemark envahie par des hordes de shakers ! Dans les nouveaux décors de Flora Danica, bar palacieux marbré de partout, Cyril Delbos propose une carte runique de cocktails corsaires à 12 €, comme le Siren (aquavit, concombre, basilic, citron, jus de pomme) ou le Rubis des steppes glacées (gin, citron vert, sirop de betterave maison, thym, blanc d’œuf). A noter, une offre de mocktails (8 €) dédiée aux trolls à la diète. Sans oublier l’escorte : hareng mariné, rillettes de saumon et autres spécialités du cru (12-22 €).

… et pour l’amour du fisk
Chez Carøe, micro-cantine basco-scandinave, le fisk (« poisson » en danois, suédois et norvégien) est roi ! Sur un lit de seigle, couvert d’une pluie de carotte, daikon, navet, pousses de moutarde, aneth et câpres, sa majesté le saumon gravlax la joue relax en mode smørrebrød. Mais la boss franco-danoise Joséphine et son mari Florian Cordeil ne font pas que dans la tartine ! Démonstration sur assiette avec, notamment, les associations anguille fumée/poire caramélisée, poulpe grillé/chou-rave/kiwi, ou encore maquereau/asperge blanche. Et pour la soif ? De la bière artisanale danoise To ØL (7 € les 33 cl) ! Formules 14-16 € (midi), assiettes 7-22 € (soir).

Réalisé en partenariat avec Fjord
Photo © Agathe Hernandez