​Meilleur que le clandé, le resto basquette !

Ce n’est pas un confinement, ni deux, qui risquaient de faire plier Anthony Orjollet ! Avec ses deux adresses au compteur (Elements et Epoq), le chef basque d’adoption est loin de rendre son tablier. Pour ce terroiriste libre comme l’air, pas question de laisser tomber ses fournisseur.se.s voisin.e.s et ses fans ! La preuve ? A Bidart, la Meilleure table du Guide 2018 (Elements) reste ouverte pour proposer des bombinettes à emporter : irremplaçable taloa (galette de maïs « grand roux ») débordant de cochon Ibaïama ; radicaux et régalaux poireaux brûlés au sésame et chou kale ; ou encore, terribles ravioles de queue de bœuf avec purée. Et à Biarritz, Epoq donne dans l’épique : chawarma de mouton sasi ardi ; double smash burger au cochon Ibaïama ; gyoza de bœuf et tomates fermentées… Ou même un tentationnel ramen le soir, à base de bouillon de poulet Arradoa. Sans oublier, pour terminer la régalade, les délices de la pâtissière Léa Villafafila, aka Hungry Belly : cookies, chou crémeux à la cacahuète, tarte au citron… A noter également qu’Epoq deale désormais la came du chef en mode épicerie : farine de blés anciens, lentilles, viandes maturées… De quoi vous payer un resto basquette à la maison ! // Gaëlle Vieillefon

ET POUR LA SOIF ? Des vins vivants dispos chez Epoq Epicerie : côtes-du-rhône rouge d’Eric Texier, blanc catalan de Partida Creus, orange roussillonnais du Domaine Matassa…

INFOS PRATIQUESRendez-vous sur Plat de Résistance !, entrez votre adresse de destination ou géolocalisez-vous, et voyez si Elements, Epoq ou Epoq Epicerie sortent dans la liste des bonnes adresses voisines et résistantes.

Photo © Anthony Orjollet