Nos terrasses parisiennes préférées

Enfin, les restos peuvent rouvrir dans toute la France ! Sauf à Paris, où seules les terrasses auront droit de cité… Retrouvez ici nos cinq restos-terrasse parisiens préférés en attendant, dès demain, la naissance de « Tou.te.s en terrasse ! ». Un nouveau rendez-vous quotidien pour terrasser le connardovirus en terrasse… Alors, à vos fourchettes, prêt.e.s… terrassez ! Premier.e.s arrivé.e.s, premier.e.s servi.e.s !

La plus tapas’n’roll
Thomas Brachet et Tristan Renoux vous attendent de pied ferme à la terrasse de leur cave à manger Billili – Meilleur antidépresseur Guide 2020 ! Une dizaine de places à s’arracher pour profiter d’un bout de soleil en fin d’après-midi et, surtout, de leurs tapassiettes à partager (avec précaution !) qui nous ont tant manqué : tartare de mulet, terrine maison, presskopf de joue et pied de porc, pôelée de poulpe et saucisse de Morteau… (8-17 €).
Du mardi au samedi, de 17h à 22h. Sans réservation.

La plus schizo-friendly
Une rue, deux spots : côté impair, le super comptoir de Sauvage (Meilleur sophistroquet Guide 2019), sa terrasse ensoleillée en fin de journée où dévorer ceviches, foie gras, charcuteries, fromages… (8-16 €) ; et côté pair, la chouette cave, sa terrassette surex’ dès midi et ses innombrables quilles nature qui vous mettent dans l’embarras… du choix. En tout, vingt précieuses places à choper de part et d’autre de la rue.
Du mardi au samedi, de 10h à 19h pour la cave, de 12h à 14h et de 19h30 à 22h pour le resto. Sans réservation.

La plus maquisarde
Un bout de trottoir ensoleillé entre midi et 15h, seize places : bienvenue à la terrasse du Maquis, notre Fooding d’amour Guide 2020 ! Où vous pourrez dévorer les démentes assiettes (2,50 à 16 €) de Paul Boudier et Albert Touton : bulots mayo ; salade de poulpe, concombre et fenouil ; œufs mimosa ; sandwich mozza-mortadelle ; gravlax de truite et fromage blanc au raifort ; chinchard cru et riz vinaigré… Et, en dessert, un clafoutis aux cerises !
Du mardi au samedi, de 12h à 14h30 et de 18h à 22h. Avec réservation.

La plus apérosol
Rendez-vous sur la terrasse de Belle Maison, dont les dix places ensoleillées en toute fin d’après-midi vous permettront d’engloutir les top assiettes (4-13 €) de la bande à Franck Baranger – CaillebotteLe Pantruche… Pêle-mêle : rillettes de poisson au citron vert ; terrine à la pistache ; houmous au citron confit ; feta rôtie, tomate confite, vinaigrette fraise-verveine ; mousse au chocolat, poudre d’olive, crumble cacao…
Du lundi au samedi, de 11h à 17h et de 19h à 20h. Sans réservation.

La plus belle de jour… et de nuit
De midi à 22h30, la terrasse solaire de la bistrattoria Dilia déploie classieusement ses trente places. Au top pour se dorer la pilule tout en s’enfilant les délices de Michele Farnesi (bruschetta à la sardine marinée, spaghettoni poutargue et citron, turbot aux noisettes et asperges blanches, cannolo citron-câpres… menus 17-79 €), sur une chaise pliante au bord du trottoir ou sur l’un des bancs inclinés devant l’entrée.
Du jeudi au lundi, de 12h30 à 14h30 (sauf lundi) et de 19h30 à 22h30. Avec réservation.

Gaëlle Vieillefon
Photo © Pauline Chatelan (@thecroissantpostcards)