Allons enfants de la pâte-riz, ouf, c’est fini !

Surprise, la Bonne Nouvelle du Fooding déconfine à son tour ! Contre le connardovirus, elle vous présentera chaque mardi ses chef.fe.s résistant.e.s préféré.e.s et les meilleurs plans livraison et take-away de France. Alors, attachez vos serviettes et direction… Arles et Marseille, où Laura Vidal, Julia Mitton et Harry Cummins envoient du steak à bord du Chardon et de La Mercerie – Meilleur sophistroquet Guide 2019.

Alors, chef.fe.s, y a quoi à votre menu ? Faites-nous saliver !
A La Mercerie, où Harry cuisine, on propose des wine packs mais aussi, livrés ou à récupérer sur place après commande, des « apéro packs » comprenant plein de grignotages et une bouteille de vin (38 €) les vendredi et samedi après-midi, des lunch box le vendredi midi (cette semaine, salade de courgettes grillées, donburi avec canette marinée et légumes de saison, eton mess fraise-rhubarbe – 35 €), le plat du chef le samedi soir à cuisiner chez soi (50 € pour 2) et des petits déj’ réconfortants les samedi et dimanche matin. On propose même un dépôt de produits bien sourcés – les fraises de Sylvain Erhardt, les petits pois du voisin…
Au Chardon, du jeudi au samedi, après commande, vous pouvez aussi mettre la main sur nos wine packs, des box apéro (25 €), lunch (par ex., focaccia au hareng fumé et fromage frais, tagliatelles épinard-ricotta, tarte à la cerise – 20 €) ou BBQ (brochettes de viande, poulpe et légumes marinées, salades, brochettes de marshmallows… 95 € pour 4) composées par notre chef résident Valentin Raffali, et des kits pour faire vos propres cocktails !

Côté sourcing, c’est la galère, non ?
On travaille avec nos fournisseur.se.s locaux.ale.s habituel.le.s pour les commandes de café, fromages et légumes – en allant directement les voir dans leurs domaines ! Pour le reste, on se fournit dans le quartier, notamment auprès de super poissonniers qui nous dépannent.

Comment abordez-vous le futur en tant que restaurateur.rice.s ?
Nous restons positif.ve.s et comptons sur les Français.e.s pour continuer à consommer local, et encourager l’écosystème. Cette crise aura des conséquences dramatiques, c’est certain, mais notre devoir est de continuer à faire ce qu’on fait de mieux – le reste suivra. C’est important de ne rien lâcher, de continuer à se réinventer en étant créatif. On est d’ailleurs en train de bosser sur une offre de cuisine à domicile dans la région (Marseille, Arles, les Alpilles) mais c’est un peu tôt pour être précis.

Infos pratiques : rendez-vous sur notre service Plat de Résistance !, entrez votre adresse de destination ou géolocalisez-vous, et voyez si La Mercerie et le Chardon sortent dans la liste des bonnes adresses voisines et résistantes. Si ce n’est pas le cas, régalez-vous quand même les oreilles avec leur playlist mitonnée spécialement pour Radio Fooding – à savourer ici !

Photo © Mickaël A. Bandassak