Nos meilleures adresses

Nos meilleures adresses japonaises à Paris

  • Date de publication
  • partager

Restaurant Doki Doki

© DR

Bento dingo, nigiri inouïs, karaage 24 carats, mochis tout mimis… Pour débusquer les meilleurs repaires à nipponeries de Paris, c’est ici !

Nos meilleures adresses japonaises dans le 1er arrondissement

Doki Doki

Le cœur des sushistas fait boum boum (doki doki en japonais) pour la dernière adresse de Romain Taieb (Piaf, Bambini) et son assoc’ Thomas Moreau. Un comptoir nippomaniaque niché dans la Poste du Louvre et nippé par l’archi Rodolphe Albert… Lire la suite.

Jin

Dans son micro-club carrelé de noir, rien ne semble atteindre la fine lame Takuya Watanabe, qui déroule, imperturbable, son one-samouraï show devant une poignée de privilégié·e·s. Ce midi-là, en direct du comptoir en marronnier, le scintillement des couteaux sur les chairs fabuleuses nous mit au bord des lames (menu à 180 €)… Lire la suite.

Kunitoraya

Un trip chez Kunitoraya, ça se mérite ! Avant de vous assoir dans la cantine à udon la plus salivante de Paname, il vous faudra sans doute faire le pied de grue sur le trottoir… Une fois à l’intérieur (briques rouges, poutres grattées, grandes tables en bois) ou sur la micro-terrasse, la slurperie des grosses nouilles de blé maison peut commencer… Lire la suite.

Menkicchi

Au nom des nouilles caressantes, du chashu fondant et du saint bouillon, Ramen ! Au cœur de la nipponophile rue Saint-Anne, l’échoppe Menkicchi (pierres gratouillées, tabourets en fût de bière, cuisine vaporeuse) envoie kif sur kif avec ses bols de nouilles fumants, parmi les meilleurs jamais slurpés… Lire la suite.

Sanjo

Pierres apparentes, grandes baies vitrées, cuisine ouverte carrelée de blanc… Quand l’éloge de l’ombre s’encanaille de street food japonaise, cela donne Sanjo, beau et bon resto du chef-styliste Kaito Hori… Lire la suite. 

Ryô

Non loin de la nipponophile rue Sainte-Anne, planque une pépite de cantine sobrement peignée – carrelage blanc immaculé, panneaux en bois clair, grand comptoir ouvert. Où boursicoteurs et cadres en tout genre viennent s’arracher les assiettes au cordeau de Toyofumi Ôzuru (ex-Kinugawa), un chef au sacré coup de couteau !… Lire la suite.

 

Nos meilleures adresses japonaises dans le 2ème arrondissement

Sushi B

À deux pas de la nipponomique rue Saint-Anne, le so chic sushiya de Masayoshi Hanada (comptoir en marbre, ambiance monacale, service aux petits oignons) accueille à chaque service huit palais avertis pour un trip fujiyamesque. Pour nous, ce soir-là, dans le menu Omakase (190 €)… Lire la suite.

Zakuro

Passé par plusieurs cuisines à l’international puis reconverti chauffeur de bus, Go Sato est revenu à ses premières amours en troquant le volant pour les fourneaux. À l’enseigne de Zakuro, izakaya de poche (murs immaculés, tables en bois blond) ouvert avec sa mama, le chef franco-japonais fricote désormais pleins phares et éblouit le quartier de l’Opéra… Lire la suite.

 

Nos meilleures adresses japonaises dans le 3ème arrondissement

Pontochoux

Dans cette cantinette monomaniaque pilotée par l’équipe de  Chez Taeko  au marché des Enfants-Rouges voisin, on s’assied sur des cagettes en plastique devant des caisses de bière pour déguster, en service continu, un curry comme au Japon. Et c’est vrai qu’on s’y croirait ! Enveloppés d’une sauce brune, épaisse et spicy à souhait, bœuf, porc pané… Lire la suite.

Chez Taeko

Quelle meilleure atmosphère pour ce yatai (échoppe) que le bouillonnement vaporeux du Marché des Enfants Rouges ? Accoudé au comptoir de cette caravane sédentarisée, ça pince dare-dare de fragrants bols de pureté nippone, minutieusement confectionnés par des cuistottes contorsionnistes… Lire la suite. 

Ogata

À l’aube de la coviderie, le designer-restaurateur star Shinichiro Ogata, adulé pour ses adresses à Tokyo, a créé l’événement à Paris dans un hôtel particulier en plein Marais… Lire la suite.

 

Nos meilleures adresses japonaises dans le 10ème arrondissement

Abri

Dans son grandiose Abri tout riquiqui, Katsuaki Okiyama atomise la grande cuisine. Sans enseigne et sans un sou foutu dans le décor (murs bruts, chaises d’école, luminaires chinés, cuisine sur le zinc), ce saucier vaudou, fils toqué de Diogène et Robuchon, met à poil les manières précieuses de la gastronomie ridicule avec son affaire du siècle de menu déj’… Lire la suite. 

Nos meilleures adresses japonaises dans le 11ème arrondissement

Haikara

Le chef Sho Miyashita et son acolyte Jérémy Mégaly ont lâché leur food truck Munchies pour se poser dans les anciens murs du jaja land Chambre Noire – qui dégoupille désormais ses quilles rue Saint-Maur. Le pitch ? Un izakaya fort en gueule (comptoir en planches, banquettes en Skaï rouge, miroirs piquetés), où fusent des tapassiettes nippones sous influence junk… Lire la suite. 

Nos meilleures adresses japonaises dans le 12ème arrondissement

Nomikaï

Ancienne éditrice et un temps cheffe privée, Bérangère Boucher a ouvert Nomikaï (« afterwork », en gros), miniizakaya au décor simple (murs bleu pétrole, banquette et deux tables collées au comptoir) et aux influences asiatiques assumées… Lire la suite.

Nos meilleures adresses japonaises dans le 18ème arrondissement

Sushi Shunei

Très au-dessus du niveau de la mer, sur les pentes de Montmartre, un petit temple en bois clair tiré à quatre épingles éclaire de sa vertu une ruelle oubliée de la Butte. Murs et cloisons d’une géométrie d’origami (pliés par les archis de Sala Hars et Vorbot) font une haie d’honneur à la longue table et au comptoir où chef-d’œuvre le maître Shunei Kimura (ex-Izumi)… Lire la suite.

 

Dévorez ici toutes nos adresses japonaises à Paris et partout en France !

  • partager

Le guide Fooding 2022
est sorti du four !

Au menu ? Une sélection inédite de 200 restaurants, bars et chambres partout en France, une partie mag étendue, la crème de la crème du goût de l'époque dans un palmarès très attendu, et, pour la première fois, deux nouveaux guides pour faire le plein de commerces de caractère et caves de soif !

Couverture du guide 2021.
JE LE VEUX !

À propos

Le Fooding est un guide indépendant de restaurants, chambres, bars, caves et commerces qui font et défont le « goût de l’époque ». Mais pas que ! C’est aussi un magazine où food et société s’installent à la même table, un palmarès annuel toujours très attendu, des événements gastronokifs, une agence événementielle, consulting et contenus qui a plus d’un tour dans son sac de courses… Bref, tout pour faire son intéressant !

Fooding® est une marque déposée.