LA SAISON DES GÉMEAUX SUR LE GRIL

Tous les mois, le Fooding superpose la carte du ciel et celle des restos, pour des prévisions de bon augure et de haute goûture ! Des terrasses rouvertes, mais des salles désertes, c’est tellement Gémeaux… Au menu de cette saison pleine de contradictions ? Côté pile, une sociabilité extrême qui vous donne envie de faire copain-copine avec votre voisine de table, côté face, un appétit pour les cancans et ragots assez vorace. Et puisqu’il y a de fortes chances que vous croisiez les curieux et finauds Gémeaux en terrasse, un cocktail à la main, on vous guide vers nos meilleures adresses agitées du shaker… signe par signe !

BELIER (21 mars – 20 avril)
Il y a de la fête dans l’air près du Vieux-Port ! Sound system, tapassiettes, terrasse plein sud et iconique Concombre masqué – gin, consombre, basilic, poivre du Sichuan… Le radar à bonne ambiance des Bélier flashe sur Gaspard, un bar à cocktails taillé sur mesure pour leurs nuits sans sommeil !

TAUREAU (21 avril – 20 mai)
Nature ou nourriture, même combat pour les Taureau : ne faire qu’un. Leur rade est donc tout trouvé avec le bien nommé Symbiose à Bordeaux, qui abreuve les gourmand·e·s exigeant·e·s d’accords mets et cocktails pointus. Le goût des bonnes choses, bien faites.

GÉMEAUX (21 mai – 21 juin)
19 mai 2021, 16 h 01 : c’est enfin L’Heure du Singe ! Cette pépite toulousaine a tout pour plaire aux Gémeaux : sourcing local, soleil occitan, ambiance animée et novices bienvenu·e·s… Bref, on prend un bar à cocktails d’apparence snob, et on fait tout l’inverse.

CANCER (22 juin 22 juillet)
Dans le haut Marais, on emmène les Cancer sur l’immense terrasse boisée de The Cambridge Public House. Cocktails brexcitants, tourtes en anglais dans le texte, fromages d’outre-Manche… Les voilà bien équipé·e·s pour écouter les traumas d’enfance d’un expat’ rencontré dix minutes plus tôt.

LION (23 juillet 23 août)
Dîner dehors ? D’accord, mais avec des verres de cristal et en compagnie du Tout-Paris ! Car « boire et être vu », telle est la devise des Lion. Cap vers Cravan, donc, pour des cocktails au cordeau et des assiettes tirées à quatre épingles.

VIERGE (23 août – 22 septembre)
Les prévoyant·e·s Vierge fileront vers la terrasse couverte de l’impeccable Pastoral, sur les bords du canal de l’Ourcq. Cocktails délicieusement saisonniers, jeux de mots à gogo et jajas naturels de qualité : Pantin est magique !

BALANCE (23 septembre – 22 octobre)
Doré, coquet, propret, le bar de B.B., à deux pas de la Nouvelle Athènes, réjouira les plus indécis·es des Balance. Est-ce un un hôtel, un resto, un bar ou une salle de sport ? Tout cela à la fois. Avec une terrasse, un patio ou un jardin d’hiver ? Un peu des trois. On leur évite même des heures de tergiversations en leur commandant direct un Leön : vodka au thé noir, figue, datte et Lillet Rouge.

SCORPION (23 octobre 22 novembre)
Le spot qui a converti Paname aux cocktails obscurs est forcément Scorpion ! Les missionnaires du Gravity Bar sont en feu avec leur pic à glace, prêt·e·s à vous terrasser plein sud avec leurs créations intenses… La passion du kif !

SAGITTAIRE (23 novembre – 21 décembre)
Sur la terrasse de La Loutre à Paris, les gros·ses fêtard·e·s du zodiaque commandent des Baloo (rhum ambré,épices, citron vert, Tabasco) en se remémorant leur animalité d’antan, que les confinements n’ont pas réussi à éteindre. Attention, les Sagittaire vont forcément vous proposer un after-cluster – âmes influençables s’abstenir.

CAPRICORNE (22 décembre 20 janvier)
Les Capricorne sont raisonnables et attendront donc sagement le 9 juin, jour de réouverture de Combat, dans l’Est parisien, pour y siroter un efficace Impécâpre (tequila infusée aux câpres, vermouth, Suze, citron) et débriefer l’irresponsabilité du reste du zodiaque.

VERSEAU (21 janvier – 18 février)
Engagement, qualité, hype… À la fois activistes et esthètes, plus pointu·e·s que la plus pointue de tes copines, les Verseau jouent à domicile au Dirty Lemon. Et vas-y que ça sirote des Bimbo (pisco, ananas, cardamome, sumac) en planifiant la chute du patriarcat ! Ne passez pas à côté de leur invitation parisienne : les Verseau vont là où se trouve le cool, et le cool est là où les Verseau s’attablent.

POISSONS (19 février – 20 mars)
Son nom, Bisou, réussit à convaincre n’importe quel·le Poissons de roucouler dans ce bar de la capitale. Rose aux murs et aux joues, cocktails avec ou sans alcool composés sur mesure selon votre humeur… Les gestes barrièressont en PLS.

Mathilde Moche, la Madame Soleil du Fooding, est Taureau ascendant Cancer. Elle a donc forcément déjà fait six magasins pour trouver des cives parce qu’une recette l’exigeait, et pleuré en quittant un restaurant tant l’expérience l’avait émue.

Illustration © Faye Bas Baker